Xavier Villanueva : " Casa Batlló est toujours en cours de restauration "

Xavier est architecte et membre de l’équipe de restauration de Casa Batlló. Depuis 2013, il est le maître d’œuvre de la Casa et il coordonne les interventions de conservation et de réhabilitation du bâtiment, ainsi que le respect des critères patrimoniaux, exigés dans un monument patrimoine de l’humanité. Dans cette interview, il nous explique les travaux en amont de cette restauration, leur évolution et les défis présents et à venir.

Quelles interventions sont en cours actuellement ?Nous restaurons les revêtements de l’Étage Noble, c’est à dire que nous récupérons le stuc original des murs et des plafonds de l’étage principal de la Casa où habitait la famille Batlló.  D’un autre côté, nous avons commencé les travaux de conservation et d’entretien de la façade. C’est la face visible de la restauration, celle que voit le visiteur. Mais nous récupérons également de nombreux éléments fonctionnels et décoratifs : lampes, portes et fenêtres, lambris d’appui, pièces en céramique et en fer…

Comment a démarré la planification de la Restauration actuelle de Casa Batlló ?Il y a 5 ans, nous avons développé ce que nous appelons un Plan directeur, qui indique ce que nous sommes, ce que nous voulons être, comment devons-nous évoluer et, surtout, quels sont les critères d’intervention patrimoniale et architecturale à respecter. Ce document est approuvé par les différents organismes du patrimoine et il permet à toute personne qui intervient de partager les mêmes critères. Un travail très important a été mené il y a deux ans, qui a consisté à radiographier le bâtiment depuis 1875, avant que ce soit la Casa Batlló que nous connaissons aujourd’hui.  En partant de la base de ce premier document, les engagements assumés à court, moyen et long terme, ont été définis. À présent, nous travaillons sur les repères à court terme, une phase qui durera 3 à 4 ans.

Donner de la visibilité aux visiteurs, c'est un grand défi

Qu’est-ce qui a été fait, pendant ce temps ?Je soulignerai les interventions liées aux fournitures d’eau et d’électricité, le renforcement des structures et l’amélioration des systèmes de détection et d’extinction des incendies. Nous voulons également intervenir sur le toit terrasse, en améliorant l’impact environnemental des dernières interventions… Nous nous trouvons à présent dans un bel et émouvant moment de la restauration de l’Étage Noble et de la façade, à la fois deux des perles les plus remarquables de ce bâtiment.

 

 

Parlons de la restauration de la façade.Ce n’est pas vraiment une restauration, mais une intervention qui a pour but sa conservation et son entretien. La restauration de la façade a vraiment eu lieu en 2001. À présent, nous allons la réviser, afin de vérifier que tout ce qui a été fait, il y a 17 ans, a eu le comportement approprié, et vérifier que de nouvelles pathologies ne sont pas apparues.

Comment se fait cette vérification ?En écoutant la façade. Pour cela, nous perçons soigneusement la façade, afin de détecter des échos. Lorsqu’il y a un écho, il y a un problème. Cela signifie que le recouvrement ondulé, fait par Gaudí, se détache de la façade originale. Dans ce cas, il faut le réparer.

Et les phases suivantes ?D’abord, nous procédons au nettoyage. Nous allons éliminer à 100% la saleté, essentiellement de la poussière et de la pollution. Nous allons également restaurer les balcons, à la fois les éléments en pierre et les rambardes en fer forgé. Après, nous protégerons les 5 types d’éléments que nous trouvons sur la façade : céramique, pierre, bois, verre et fer. Chaque matériau requiert un traitement propre.

Quels sont les défis de l’intervention sur la façade ?Récupérer au maximum tout ce qui est d’origine et préserver les détériorations naturelles des éléments externes. En outre, nous avons conçu un parcours afin que les visiteurs puissent marcher à travers l’un des échafaudages et s’approcher de la façade, la voir de près, la sentir… C’est une expérience unique que nous avons placée en plus dans la partie supérieure, dans l’une des zones les plus emblématiques.

Et quels sont les défis de l’Étage Noble ?Ils sont nombreux. Pour commencer, il y a la qualité du stuc, son processus d’élaboration et sa variété chromatique. Dans une salle, nous trouvons des tons orangés et rouges, une autre montre des tons rosés, encore une autre gris et bleutés… Chaque espace que nous restaurons est différent y a subi différents niveaux d’intervention, dans le passé, ce qui rajoute de la complexité au processus.  En dehors de cela, se trouvent les défis rencontrés en temps réel. Il faut savoir que les prospections faites lors du processus de recherche ont été ponctuelles. Analyser un petit morceau de mur, c’est une chose, et récupérer toute une salle, s’en est une autre. Dans ce sens, au cours de notre travail, nous avons découvert et nous découvrons toujours des surprises. C’est pourquoi, nous avons fait cohabiter notre visite culturelle avec la restauration. Nous voulons partager avec les visiteurs les découvertes que nous vivons en temps réel.

C’est un autre défi rajouté ?Oui, donner de la visibilité aux visiteurs, c’est un grand défi. Nous restaurons chacune des salles à différents moments. Il y a un travail très important de planification de chaque fermeture… En outre, nous avons développé diverses initiatives, pour expliquer et donner de la visibilité à la restauration.

Quelles sont ces initiatives ?Nous avons placé des faux plafonds, avec des fenêtres circulaires, pour que le visiteur voit comment travaille l’équipe de restauration et nous avons projeté différents tunnels transparents pour qu’ils plongent entièrement dans cette intervention Nous disposons de tablettes avec de l’information, différents streamings qui montrent le processus en direct et du personnel habilité spécifiquement à répondre à n’importe quel doute des visiteurs, à propos de la restauration.

Et quand s’achèvera la restauration ?Jamais ! Casa Batlló est toujours en cours de restauration. Après cette phase, il y en a de nombreuses autres en attente. Comme je vous le disais, ce sont les premiers repères d’un projet d’une bien plus grande envergure. En outre, de nombreux mystères sont encore à résoudre dans cette Casa. Chaque fois que l’on fait un trou, on trouve une surprise.

Et pour finir, quelles seront les prochaines étapes ?Je ne peux pas en parler, pour le moment. Mais, je peux vous garantir qu’elles seront surprenantes et qu’elles amélioreront à la fois la qualité de la visite et la conservation de la Casa.

Nous vous informons que Casa Batlló si vous utilisez des cookies tiers pour obtenir des informations auprès des utilisateurs qui accèdent au web. Si vous voulez plus d'informations cliquez ici

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar