Histoire de la Casa Batlló

La Casa Batlló se situe au numéro 43 du Paseo de Gracia, une voie qui, par le passé, connectait la ville à la « Villa de Gracia », aujourd’hui pleinement intégrée comme un quartier de la ville.

L’urbanisation du Paseo de Gracia

À partir de 1860, année de l’approbation d’un ambitieux plan d’urbanisme à Barcelone (Le Plan Cerda) le Paseo de Gracia fut tracé comme son axe principal et commencent alors à s’installer ici les résidences des familles les plus illustres de la ville. La rue devient ainsi, au XIXe siècle, une promenade pour les piétons et pour les coches et, à partir du XXe siècle, une avenue principale pour les automobiles.

A l’origine, le bâtiment avait été construit en 1877, par Emilio Sala Cortes (l’un des professeurs d’architecture de Gaudi), alors que l’éclairage électrique n’existait pas encore à Barcelone. En 1903, Josep Batlló i Casanovas, un industriel du textile, propriétaire de plusieurs usines à Barcelone et important homme d’affaires, en fit l’acquisition.

Paseo de Gracia 1877

Plan Cerdà

La construction de la Casa Batlló

Josep Batlló laissa libre cours à la créativité d’Antoni Gaudí, en le chargeant de travaux qui, en principe, reposaient sur la démolition du bâtiment. Cependant, grâce à l’audace de Gaudí, la démolition de la Casa fut écartée, pour en mener une rénovation complète, entre 1904 et 1906. L’architecte changea complètement la façade, en redistribuant les cloisons intérieures, en agrandissant le patio et en faisant de son intérieur une véritable œuvre d’art. Outre sa valeur artistique, l’œuvre revêt une fonctionnalité énorme, qui appartient davantage à notre époque qu’au passé. Il y en a même qui voient en elle des éléments précurseurs des mouvements d’avant-garde de l’architecture de la fin du XXe siècle.

Famille Batlló

La Pomme de Discorde

A côté de la Casa Batlló et à la même époque, de remarquables architectes rénovèrent d’autres maisons, en étant alors en compétition pour les prix d’urbanisme, lancés par la Mairie de Barcelone, de là que ce tronçon soit connu comme  » La Pomme de Discorde « . Ces maisons étaient également de style moderniste et, conjointement à la Casa Batlló, elles forment actuellement un ensemble unique composé de :

– Casa Amatller (de l’architecte Josep Puig i Cadafalch).
– Casa Lleó Morera (de Lluís Domènech i Montaner).
– Casa Mulleras (Enric Sagnier).
– Casa Josefina Bonet (Marcel-li Coquillat).

La Pomme de Discorde

L’histoire récente

La Casa Batlló cessa d’appartenir à la famille Batlló, dans les années 50. Après avoir accueilli diverses entreprises et des particuliers, depuis les années 90 le bâtiment appartient aux propriétaires actuels, la famille Bernat, qui l’a entièrement restauré.

En 1995, la famille ouvre la maison au public et elle présente ce joyau de l’architecture au monde, en proposant l’espace pour des événements. À partir de 2002, en coïncidant avec l’Année internationale Gaudi, la Casa Batlló accueille également des visites culturelles. Les deux activités se développent actuellement, en innovant constamment dans l’offre et les contenus.

Actuellement, la Casa Batlló fait partie du Patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est une icône de Barcelone, un arrêt incontournable, pour connaître l’œuvre de Gaudí et le modernisme, dans sa plus haute expression. C’est également l’une des attractions culturelles et touristiques les plus prisées, en accueillant 1 million de visiteurs par an.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'informations

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar