Barcelona et le Modernisme

S’il existe un mouvement artistique qui a forgé la personnalité de Barcelone c’est le Modernisme. Si nous avions la possibilité de nous téléporter dans le passé pour visiter la Barcelone pré-moderniste, il nous serait impossible de la reconnaître.

Mais… quand et pourquoi a surgi le Modernisme ?

Les origines du Modernisme

Ce mouvement éclectique a surgi à la fin du XIXe siècle et a traversé toute l’Europe. En fait, il a plusieurs noms : Art Nouveau (en France, Belgique, Espagne et Amérique Latine), Liberty ou Floreale (en Italie), Jugendstil (en Allemagne et dans les pays nordiques), Modernisme (en Catalogne)…

Comme presque à chaque fois qu’apparaît un nouveau courant, le modernisme naît dans le but de créer un art nouveau, libre et moderne qui représente une rupture avec tout ce qui précède. Il veut s’éloigner à la fois des traditions académiques (comme l’historicisme) et des mouvements en rupture (réalisme ou impressionnisme)

Contexte historique

Si nous rassemblons le contexte historique, nous trouvons le parfait bouillon de culture pour que le Modernisme s’imprègne sur chaque angle de rue de la nouvelle Barcelone en création :

 

La Révolution industrielle qui suppose une rupture dans tous les sens et facilite un climat de changement.

LaPremière Exposition Universelle d’Espagne en 1888, organisée à Barcelone. C’est l’un des éléments déclencheurs pour que la ville se tourne vers la construction de bâtiments et elle donne lieu à de nombreux changements en matière d’urbanisme.

L’apogée économique, fruit non seulement de la révolution industrielle, mais aussi du « désastre de 98 » et de la perte des dernières colonies. Nombre de ceux qui étaient partis « faire les Amériques » sont revenus avec leur fortune, enveloppés d’une aura de modernité et désireux de faire changer les choses.

Barcelone vit un moment d’exaltation des valeurs catalanes à travers le mouvement de la Renaixença. C’est pourquoi la nouvelle bourgeoisie naissante qui investit dans la culture, l’art et l’architecture est très imprégnée par un sentiment de nationalisme.

La naissance du Plan Cerdà. Parallèlement, et en réponse à ce rythme accéléré de croissance, surgit le Plan Cerdà qui cherche à agrandir la ville au-delà des anciennes murailles. Ildefons Cerdà, se fonde sur une structure quadrillée, c’est ce que l’on connaît aujourd’hui comme l’Eixample (l’élargissement)

Caractéristiques du Modernisme à Barcelone

Le Modernisme à Barcelone finit par être un courant culturel qui se manifeste à travers les arts et la pensée, en atteignant sa plénitude en architecture. Il contribue assurément à la transformation de Barcelone, car c’est une explosion de couleurs, d’exubérance décorative, de lignes ondulées et sinueuses (la ligne courbe est la ligne de Dieu, selon le propre Gaudí), et de récupération de tous les arts appliqués dans une architecture originale et innovatrice : sculpture, peinture, céramique, verre et fer forgé.

La façade de Casa Batlló en est un reflet, une véritable explosion de créativité et de matériaux, inspirée par la nature et la légende la plus connue de la culture catalane : La Légende de Sant Jordi (Saint Georges).

Les principaux architectes du Modernisme catalan

Cette personnalité propre au Modernisme catalan dans l’architecture est due à des génies comme Lluís Domènech i Montaner, Josep Puig i Cadafalch et à celui qui est considéré comme le plus grand représentant du Modernisme : Antoni Gaudí.

Sur Domènech i Montaner nous pouvons die qu’il joua un rôle très important, dans la définition du « Modernisme architectural », grâce à un article qu’il publia et dans lequel il indique les clés pour que l’architecture reflète le caractère national catalan. Créateur d’autres œuvres modernistes, aussi importantes que le Palau de la Música Catalana et l’Hôpital de Sant Pau. Nous pouvons dire de lui, de manière anecdotique, qu’il fut le professeur de Puig i Cadafalch, d’Antoni Gaudí ou de Josep Mª Jujol…

Josep Puig i Cadafalch a construit la Casa Amatller en 1900, en mélangeant le style roman, gothique, baroque…La toiture de la façade, en fait, rappelle les maisons des Pays Bas. Mais peu de gens savent qu’il ne créa pas la toiture triangulaire simplement par esthétique, mais qu’il le fit pour camoufler l’atelier de photographie de Monsieur Amatller (qui était situé sur la terrasse de l’édifice).

Concernant Antoni Gaudí, voici des informations supplémentaires sur ses principales œuvres et sa biographie.

Les œuvres modernistes du Paseo de Gracia

Anciennement, la voie qui unissait la ville de Barcelone au village de Gracia, s’appelait « le chemin de Jésus ». Avec le temps, les murailles tombèrent et le Plan d’urbanisme d’Ildefons Cerdà traça le Passeig de Gràcia actuel. Les barcelonais allaient se promener sur le Passeig de Gràcia, pour profiter des boutiques les plus luxueuses et les chefs d’entreprise les plus fortunés voulaient construire leurs maisons dans cette « mille d’or ».

C’est ce que fit l’entrepreneur textile, Josep Batlló, qui non seulement choisit le lieu le plus emblématique, mais aussi l’architecte le plus important de l’époque, Antoni Gaudí.

Pour cela, il acheta un édifice sobre, dans le but de le transformer en quelque chose de spectaculaire. Mais cet édifice était non seulement situé en plein Passeig de Gràcia, il était en outre placé dans le même îlot urbain que les célèbres Casa Amatller et la Casa Lleó i Morera.

Nombreux ont affirmé que Gaudí accepta avec plaisir cette commande, pour pouvoir partager cet espace avec les meilleures architectes de l’époque : Domènech i Montaner (créateur de la Casa i Lleò Morera) et Puig i Cadafalch (auteur de Casa Amatller)

Le résultat ? Trois édifices modernistes uniques, réalisés par les plus grands architectes du Modernisme, rivalisant pour être la « plus belle » construction. C’est pourquoi ils sont connus, en référence à la mythologie grecque, par le surnom de « la pomme de la discorde ».

Curiosités du Modernisme à Barcelone

Cerise sur le gâteau, qui met encore davantage en relief l’importance du Modernisme à Barcelone, il faut remarquer que c’est la ville qui compte le plus grand nombre d’édifices modernistes sur la Liste du Patrimoine Mondial (avec un total de 9, parmi lesquels 7 sont des œuvres d’Antoni Gaudí). En fait, la ville dispose d’un « Parcours du Modernisme » et vous saurez que vous vous trouvez sur l’un des principaux axes, si en vous promenant dans la rue, vous marchez sur l’une des célèbres dalles ou « panot de flor », également appelée « fleur de Barcelone » ou « rose de Barcelone ».

Ces dalles en forme de fleur sont devenues l’un des éléments les plus représentatifs et iconiques de la ville.

Car, si l’on peut dire quelque chose de Barcelone, c’est que l’art se trouve là où on l’attend le moins, y compris sous vos pieds !

 

Nous vous informons que Casa Batlló si vous utilisez des cookies tiers pour obtenir des informations auprès des utilisateurs qui accèdent au web. Si vous voulez plus d'informations cliquez ici

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar